Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 13:31

 

 

Le henné est d'abord une plante, répertoriée sous le nom latin de
Lawsonia inermis, qui pousse sous les climats chauds et secs, principalement du Maroc à l'Inde, en passant par l'Egypte, la Syrie, l'Iran ou le Pakistan. Mais la culture se pratique aussi, à petite échelle, dans des pays ou régions tels que la Chine, l'Indonésie, les Antilles...

 

newplant.jpg

 

L'arbuste, dans les conditions les plus favorables, mesure jusqu'à trois mètres de haut, et c'est sa feuille, séchée et réduite en poudre, que l'on utilise pour pratiquer l'art de la peinture corporelle.

La fleur, blanche, rose ou jaune selon les variétés, est petite et parfumée ; son distillat est utilisé dans l'industrie cosmétique.
 
henne fleur
Les appellations sont nombreuses : henné, hina, al-henna ; le mot mehndi (parfois mendhi, mehendi ou mehandi) est réservé à la poudre, à la pâte et à la pratique du tatouage temporaire... Les Tamouls, quant à eux, parlent de l'arbuste marudhani, marudhôndri ou aïvanam, mais ils pratiquent sans doute moins que des peuples nord-indiens la peinture corporelle au henné, probablement pour des raisons culturelles et des raisons pratiques dues à la couleur de peau.

product-303704.jpg


L'histoire du henné et du mehndi est très ancienne et, finalement, assez bien connue. On la fait aisément remonter à plusieurs milliers d'années. Les moins avares, ou les plus aventureux, évoquent l'époque de la vieille cité de Catal Huyuk, il y a quelque 9 000 ans, dans ce qui deviendrait bien plus tard la Turquie. Certaines représentations liées au culte d'une déesse de la fertilité tendent à faire penser que l'on utilisait le henné dans ce contexte religieux.
Les autres traces ou témoignages sont nombreux : il y a 5 000 ans les Egyptiens coloraient de henné ongles et cheveux des momies, on en a retrouvé des traces sur celle de Ramsès II ; la légende de Baal et Anath, rédigée en Syrie vers 2 100 av J-C., révèle l'usage féminin du henné sur les mains, dans les rites d'épousailles ;  les Carthaginois apportèrent la pratique du dessin corporel au henné jusquà l'Afrique du Nord et la péninsule ibérique... Romains, Juifs, Chrétiens et Musulmans d'Arabie et d'ailleurs pratiquaient plus ou moins couramment cet art.

L'introduction en Inde semble remonter au Vème s., comme pourraient le prouver des découvertes dans les grottes d'Ajanta. En ces temps, hommes et femmes, riches et pauvres, humains, divinités ou démons étaient représentés avec des décorations corporelles au henné. Mais c'est, au XIIème s., l'arrivée des Moghols, musulmans, qui marque le début d'une tradition et d'une véritable culture du mehndi dans le Sous-Continent. Les souverains Râjputs d'Udaipur (ou Mewar, au Râjasthân) utilisaient le henné en applications sur les pieds et les mains, pour ne citer qu'une référence célèbre.
Les préparations, les techniques d'application, les motifs, devinrent alors de plus en plus sophistiqués, et les habitudes d'utilisation de plus en plus ancrées dans la vie de chacun, selon des principes esthétiques, religieux, culturels ou médicinaux. Il faut noter qu'une très traditionnelle et typique occasion d'utiliser le mehndi est l'ensemble des cérémonies de mariage : on rejoint là les pratiques les plus anciennes, évoquées plus haut.

1774502170.jpg

Les motifs du mehndi indien sont variés :

 entrelacs et figures géométriques chez les musulmans
,

885761735 1ee83a140e b


motifs figuratifs, souvent inspirés de la nature (oiseaux, mangues, feuilles et fleurs...)chez les hindous,

3753740806_c4e2403c9b_b.jpg


En Islam

Le Henné se serait répandu en Afrique du Nord soit avec les Hébreux, dont des colonies sont déjà mentionnées à l' époque  romaine soit des siècles plus tard avec l'arrivée des arabo-musulmans qui prêtent au henné des vertus très bénéfiques.

Dans les pays arabo-musulmans les tatouages sont l'exclusivité des femmes. Par ailleurs , dans le Maghreb, il existe, en plus du tatouage traditionnel au henné un tatouage permanent visible principalement sur le front (entre les deux yeux), sur le menton, les joues et les mains.
Ce tatouage permanent ne se pratique plus et ne se voit que chez les femmes âgées.

Le tatouage permanent, quelle que soit la partie du corps sur laquelle il est pratiqué, est considéré par la religion musulmane comme une mutilation, donc comme un péché.
De ce fait, les marocaines détourneront cet interdit en utilisant le tatouage au henné ; d'autres tribus continueront à utiliser le tatouage permanent afin d'affirmer leur appartenance tribale ou par hostilité aux conquérants arabo-musulmans.

Dans divers pays arabo-musulmans et en particulier dans le Maghreb, les motifs traditionnels des tatouages arabo-berbères (permanents ou éphémères) sont faits presque exclusivement de formes géométriques : traits simples ou en dent de scie, lignes, points, triangles, losanges, carrés cercles, etc. : ils symbolisent les principes féminin ou masculin, la fécondité, l'eau, les oiseaux.....: ils sont visibles sur les poteries, les tapis, les bijoux....

hennefoudeun4faa57.jpg
L'agencement de ces motifs formaient des dessins caractéristiques d'une tribu. Au fur et à mesure des siècles et en particulier à partir du 20ème siècle, le brassage et les rencontres de populations entraînent une dispersion et donc une dissolution ( transmission ou transformation) de ces dessins tribaux dans un flot plus large.

L'origine de ces motifs géométriques est pré-islamique et, probablement remonterait aux Babyloniens car certains motifs en triangle (symbole du principe féminin et de la fécondité) rappelle la tête du taureau, dieu vénéré en Mésopotamie et dans la Péninsule Arabique.

En Afrique du Nord, l'application la plus fréquente du Henné consistait (et consiste encore ) à se l'étaler sur toute la surface de la plante des pieds, sur toute la surface de la paume des mains et sur les ongles afin de les protéger et les nourrir. L'utilisation du henné est préconisé par l'Islam compte tenu de ses qualités thérapeutiques ( protectrices et nourricières) pour la peau, les ongles et les cheveux.
Sur le
continent indien, on peut voir certains religieux se l'appliquer sur la barbe ou les cheveux.

Du fait de ses effets bénéfiques attestés et préconisés par la religion, la pâte brute de henné (placée dans le creux de la main droite de la mariée) entrera dans la cérémonie de mariage comme porte bonheur pour le couple, pour porter chance à la future mère ou pour protéger le couple contre le mauvais œil, la sorcellerie..... Les cérémonies au henné, synonymes de joie et de bonheur, peuvent aussi avoir lieu à des moments heureux de la vie (grossesse, circoncision.....) et jamais lors d'événements douloureux. En terre d'Islam, Le henné a un sens symbolique ou mystique positif et non un sens religieux.

Traditionnellement, les femmes marocaines se tatouent au henné essentiellement au niveau des mains et des pieds alors que le tatouage permanent ne s'effectue que sur le visage et/ou les mains. Néanmoins, d'autres parties du corps peuvent être tatouées afin d'appeler le mari aux jeux érotiques. Le tatouage suggestif ainsi que l'odeur du henné naturel auraient des pouvoirs aphrodisiaques. Il faut rappeler que dans la culture arabo-musulmane les appels au sexe sont l'objet de non-dits.

  1945570785_small_1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Hamanour
commenter cet article

commentaires

Sarai 30/11/2012 22:04

j'ai beau coup aimé les informations de ton site, je m'en suis servi pour écrire un article, car je suis une grande utilisatrice du henné! Merci.

fazi 06/04/2010 10:19


on en apprend des choses!!


Maiwenn 14/03/2010 18:11


Coucou Hamanour, tout ça est superbe et nouveau pour moi. C'est un vrai plaisir pour les yeux. Je te souhaite ebaucoup de réussite car c'est fabuleux. Bonne soirée !


Hamanour 16/03/2010 23:04


Merci beaucoup ça me fait très plaisir !


Présentation

  • : Le blog de Hamanour
  • Le blog de Hamanour
  • : Entrez dans l'univers du hénné. Ces vertus thérapeutiques, son histoire, son pouvoir colorant des cheveux mais surtout mes tatouages !
  • Contact

Présentation

Entrez dans l'univers du hénné.

Son histoire, ces vertus thérapeutiques,  son pouvoir colorant des cheveux
mais surtout mes tatouages !


Je suis de NANTES

Je propose mes services pour :  

- Mariages,

-Fiancailles,

- Baptèmes,

- autres festivités

ou juste pour le plaisir de vous embellir d'un véritable bijoux de peau .

 

Pour tout renseignements, voici mon adresse email :
hennahamanour@hotmail.fr 

et maintenant rejoignez moi sur facebook

en cliquant sur le badge dans la colonne de droite

Il y a    intéressé(es)
actuellement sur mon blog

Pages

Catégories